Archives par étiquette : Faux Palais

Le faux palais de contention

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (15 votes, moyenne : 4,33 sur 5)

Le faux palais de contention est un type de contention amovible. Contrairement à une contention fixe (lire : La contention fixe), le faux palais peut être enlevé et ne se porte pas toute la journée. Afin de pouvoir fabriquer le faux palais vous devrez comme au tout début de votre traitement faire une empreinte de vos dents (lire : Moulage et empreinte des dents). Votre appareil s’adaptera parfaitement à la forme de votre nouvelle dentition et vous gênera un minimum. Le faux palais, contrairement à ce que son nom pourrait indiquer, ne se porte pas uniquement en haut, mais aussi en bas. En haut comme en bas une plaque palatine est relié à un fil qui a pour rôle de maintenir les dents en place. Le faux palais peut être couplé à un autre type de contention.

Comme toute contention (lire : Après l’appareil : une contention), le faux palais doit être porté un maximum de temps durant la journée et durant toute la nuit. Plus votre enfant ou vous-même porterez votre faux palais plus les chances de récidive diminueront (lire : Pourquoi les dents bougent après avoir porté un appareil dentaire ?). Suivez les recommandations de votre orthodontiste.

Avantages et inconvénients

  • Amovible : si vous ne vous voyez pas porter une contention fixe (un simple fil collé derrière les dents), le faux palais vous conviendra, car vous pourrez l’enlever à votre guise.
  • Visible : cet appareil de contention n’est pas invisible. Contrairement aux gouttières transparente de contention (lire : Les gouttières de contention), le faux palais fait passer un fil sur la face visible des dents. Le fil permet de maintenir les dents dans la bonne position. Le fil sera bien moins visible que l’appareil que vous portiez jusque là.
  • Zozotement : le zozotement est assez fréquent avec un faux palais. Certaines personnes pourront avoir du mal à prononcer certains sons correctement. Cette contention prend un peu d’espace à celui de la langue, celle-ci peut parfois fourcher, mais à force de le porter vous apprendrez à vous y habituer. Lire aussi L’appareil dentaire fait-il zozoter ?

En cas de problème avec son faux palais

Il peut arriver que l’on casse son faux palais, ou qu’à la longue celui-ci ne s’emboite plus correctement et parfaitement. Dans tous ces cas vous devrez prévenir votre orthodontiste afin qu’il puisse faire le nécessaire. Parfois quelques petits réglages seulement peuvent permettre de régler le problème. Dans le cas ou votre contention vous blesse contacter rapidement votre praticien afin de ne pas laisser de chance aux dents de bouger pendant le temps que vous ne portez pas votre appareil.

Contention Faux Palais Appareil Dentaire

Le faux palais peut très bien se porter en haut comme en bas. Les dents sont alors bien stabilisées.

« A 16 ans, on me pose de nouveau des bagues »

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles Notez cet article !

Après avoir passé de nombreuses (très très nombreuses) heures sur divers forums à lire les histoires dentaires de tout un chacun, j’ai décidé de partager la mienne ! Elle saura peut-être répondre à vos questions ou vous rassurer !

Mon premier contact avec un orthodontiste remonte à longtemps. J’avais 9 ans et l’on m’a posé un simple « écarteur de palais » invisible de l’extérieur et vraiment très peu contraignant. Pas douloureux non plus dans mon souvenir. Un an plus tard se sont ajoutées les terribles, les fatales bagues ! J’avais tellement entendu parler du masque de fer que j’avais développé une névrose complètement inutile. La pose n’est pas douloureuse, un peu pénible mais rien de plus (lire : Quelles sont les étapes de la pose de l’appareil dentaire ?). Les premiers jours sont assez douloureux mais avec un Doliprane par-ci par là, on s’habitue très vite. Disons qu’au bout de…allez, une semaine on va mieux.

A mon « écarteur de palais » on a ajouté une tige de fer pour pousser vers l’avant une de mes incisives. Là encore l’expérience n’a pas été particulièrement douloureuse, même si j’ai tout de même dû me faire enlever cette tige en urgence parce qu’elle avait été trop efficace. Plus de peur que de mal ouf.

Après 2 ans et demi avec des bagues, soulagement, libération, je retrouve un sacré sourire, des dents parfaitement alignées et on m’enlève également cet écarteur de palais. Cependant, la pose de mes bagues a été faite alors que j’étais trop jeune. A la fin de mon traitement j’ai entamé une poussée de croissance assez importante et la gouttière de nuit n’a pas suffi à contenir cet « agrandissement soudain ». Résultat en seconde, à l’âge de 15-16 ans, on m’affuble de nouveau des bagues en bas. A la deuxième pose on s’habitue au bout de 24h même pas. Le plus dur pour moi a été le faux-palais, qui a ruiné mon moral pendant trois jours à cause du zozotement (lire : L’appareil dentaire fait-il zozoter ?). J’étais particulièrement complexée, alors qu’il n’était pas catastrophique. Je refusais de croire que la situation allait s’améliorer… A tort ! Au bout d’une semaine mon élocution s’est considérablement améliorée. Je ne mentirai pas en disant qu’elle était parfaite, notamment pour la prononciation des mots : statistiques ou bien addiction (horreur). Il est important de savoir que l’aspect esthétique et les défauts de prononciation semblent toujours bien pires qu’ils ne le sont réellement aux yeux et aux oreilles des autres.

Je n’ai toujours pas fini mon traitement dentaire puisqu’il a été ralenti par mes diverses extractions de dents de sagesse (là aussi, on en fait vraiment toute une histoire pour pas grand-chose), mais j’espère en voir la fin bientôt.

Je ne minimise pas vos craintes et inquiétudes, mais l’orthodontie, aussi onéreuse soit elle (lire : Combien coûte un traitement orthodontique ?), apporte des résultats tout à fait impressionnants, pour des contraintes temporaires. Mon seul conseil serait celui-ci : ayez un orthodontiste en lequel vous avez confiance et n’hésitez jamais à poser vos questions et à exprimer vos doutes par rapport au traitement suivi. Le médecin est là pour ce genre de choses. ;)

Enora – 16 ans

« Ma meilleure amie m’a convaincue d’avoir des bagues »

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 votes, moyenne : 4,50 sur 5)

Lorsque j’étais en seconde, j’étais sur le point d’avoir un appareil dentaire (avril), et une semaine avant, l’orthodontiste a eu un accident de travail. Au final, j’ai dû mettre en stand-by la poursuite du traitement puisque l’on avait dit à ma mère et à moi, qu’au mois de septembre elle reprendrait ces fonctions. J’ai donc décidé de tout arrêter. Sauf que ma meilleure amie a vraiment tout fait pour me convaincre de le faire, car je pourrais le regretter plus tard. C’est elle qui m’a accompagné à tous mes rendez-vous et qui m’a refait prendre rendez-vous avec un orthodontiste (lire : Premiers rendez-vous avec l’orthodontiste).

Lorsque j’ai contacté un autre orthodontiste, j’avais toujours voulu remettre ma dentition en ordre, elle n’était pas non plus si catastrophique, mais ça m’empêchait vraiment de sourire. Le 4 mars 2013, après avoir pris toutes les empreintes et tout, j’ai eu un faux palais, que je devais porter toute la journée, sauf pour manger, donc en gros 22h/24h. Au début, je le gardais, mais ça m’a vite énervé, je ne le supportais vraiment plus. J’en ai donc parlé à ma Meilleure Amie qui avait eu ce faux-palais et elle m’a dit que ce n’était vraiment pas nécessaire de l’avoir toute la journée et que c’était assez pénible. Au final, dès que je finissais les cours, je le mettais en bouche, donc de 18h à 7h le lendemain matin. Et oui, je mangeais avec. Lorsque j’allais chez l’orthodontiste, elle a toujours dit que mes dents se réalignaient bien correctement, j’ai donc poursuivi à faire comme je le faisais depuis le début. Puis le 9 Octobre, elle m’a mit deux élastiques pour écarter mes molaires, tout en devant garder mon faux palais à longueur de journée. C’est le 13 Octobre, qu’elle m’a posé mes bagues métalliques en bas (lire : Bagues classiques : avantages et inconvénients). Je n’ai ressenti aucune douleur lorsqu’elle me les a posé. Quand je suis sortie, pareil, aucune douleur (lire : Un appareil dentaire fait-il mal ?). La seule douleur que j’ai eu c’est quand je mangeais. Je devais désormais manger avec mon faux-palais pour éviter que mes dents de devant ne cognent sur les bagues du bas.

A chaque rendez-vous, elle change donc mon fil (lire : Les rendez-vous d’ajustement), mais je n’ai vraiment pas de douleur, et pourtant mes dents se remettent vraiment bien. Oui, surprenant ! Mes dents n’ont fini de pousser réellement il n’y a que 2 ans. Pour la petite histoire, entre les radios du premier orthodontiste et les radios du deuxième : mes dents avaient encore évolué et pas dans le bon sens. C’est par ce moyen que l’orthodontiste actuel m’a dit qu’un appareil à l’âge de 14-15 ans n’aurait pas servis à grand chose. Lors de l’avant dernier de mes rendez-vous, elle m’a dit que je pouvais enfin mettre mon faux palais que la nuit. J’étais enfin dans la légalité de mon traitement ! LOL ! Mais je n’ai jamais compris pourquoi ma barre n’a jamais été droite.

Dans quelques jours, le 17 mai, elle va me mettre les élastiques en haut pour écarter mes molaires également et le 23 mai, c’est appareillage en haut mais cette fois en céramique (lire : Bagues en céramique : avantages et inconvénients). A vrai dire j’appréhende un peu… Même si je sais qu’il me restera un peu plus d’un an à battre après.

Le reste à venir…

Prisci – 17 ans – Suivez-la sur Twitter !

Prisci avec son faux palais et ses bagues métallique en bas.

Prisci avec son faux palais et ses bagues métalliques en bas.

« La pose de l’appareil dentaire n’est pas si terrible que ça »

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 votes, moyenne : 4,00 sur 5)

Il y a quelques mois j’ai eu un appareil au palais, car j’ai la mâchoire en haut trop étroite. Lors de la première pose d’un appareil dentaire on a beaucoup d’appréhension, mais la pose en elle-même n’est pas si terrible que ça. Pour commencer, deux jours avant la pose de l’appareil on a un rendez-vous où l’orthodontiste pose quatre petits « rectangles » bleu (pour ma part) qu’il met entre les molaires de chaque côté pour écarter les dents. Qui ne font pas mal sur le moment. Deux jours après, l’orthodontiste les enlèvent et met des couronnes sur les molaires pour maintenir l’appareil dentaire, c’est ce qui fait le plus mal ! Et ensuite il enfile l’appareil au palais ce qui ne fait pas mal, mais forcément fait bizarre, c’est après que la douleur arrive… La pose de l’appareil dentaire n’a vraiment pas durée longtemps, en 15 minutes c’était fait. Par contre, je n’ai pas pu manger pendant trois jours… Et cet appareil me coupait la langue, mais au bout d’une semaine je n’avais plus mal (lire : Un appareil dentaire fait-il mal ?).

Et il y a quelques jours j’ai eu des bagues en bas. Les bagues c’est une autre histoire… C’est le même principe que l’appareil au palais : deux jours avant il pose les quatre « rectangles » bleu pour écarter les dents pour pouvoir mettre les couronnes. Sauf que pour ma part j’ai eu très mal d’un côté, car j’ai eu une infection au ligament de ce que j’ai cru comprendre par mon orthodontiste… Donc forcément j’étais beaucoup plus douillette quand il touchait à la dent et celle d’à côté… Pour ma part il a utilisé le « bloublou » comme il dit pour me poser les bagues. Tout d’abord, il m’a mis un truc en plastique pour écarter pour qu’il puisse bien voir mes dents, ensuite il a un peu grater sur les dents, mais je pense que c’est pour avoir un surface plate (lire : Quelles sont les étapes de la pose de l’appareil dentaire ?). Après il a utilisé son fameux « bloublou » qui est un jet d’eau qu’il a passé sur les dents, le petit inconvénient c’est qu’on est un peu mouillé et qu’il ne faut pas bouger… Ensuite il a mis la colle sur les dents et a posé les bagues, ça ne fait pas mal du tout, personnellement j’ai rien senti sauf sur 3-4 dents où j’avais mal. Et puis il a mis le fil qu’il a coincé sur chaque dent. Alors par contre j’ai souffert parce que le temps que l’infection disparaisse (deux jours). A ceci s’ajoute forcément les problèmes pour manger des choses durs, donc purée pendant 3-4 jours… Mais ce qui fait le plus mal aussi c’est que les bagues se prennent dans la lèvre… C’est pour ça que la cire que l’orthodontiste donne, gardez la bien (lire : Kit du bon porteur d’appareil dentaire) parce que pour l’appareil au palais je l’ai pas utilisé mais pour les bagues oui ! Je mets de la cire sur les bagues ce qui permet à la lèvre de ne pas se prendre dedans, ça soulage !  Mon orthodontiste m’a dit qu’il faut huit jours pour s’adapter totalement… Alors petit conseil, si c’est possible essayez de faire la pose des bagues pendant les vacances !

Pour le moment j’ai ces deux appareils dentaires, mais quand l’appareil au palais aura fini de faire son boulot j’aurai des bagues en haut. J’ai eu mes appareils dentaires tard, à 15-16 ans, car la première fois que je suis allée chez l’orthodontiste (vers 12-13 ans) on m’avait directement annoncé que ça finirait par une opération. C’est un carnage dentaire contrairement à mon frère jumeau qui a une dentition parfaite et n’a pas besoin d’appareil dentaire… Ma mâchoire du bas (la mandibulaire) est trop avancée, mais le problème c’est que la mandibulaire est l’os qui finit sa croissance le dernier c’est-à-dire vers 18 ans… Donc c’est pour ça que l’orthodontiste ne m’a pas encombré avec des appareils dentaires qui au final n’auraient presque rien changé. C’est un problème qu’on a dès la naissance, on naît comme ça. Mais c’est moins gênant pour un homme que pour une femme, car ça durcit le visage le rend plus masculin… Pour une adolescente ce n’est pas l’idéal, les autres adolescents ne regarde que le physique donc moqueries et en plus exagéré à cause d’un stupide zozotement (lire : L’appareil dentaire fait-il zozoter ?) provoqué par cette mandibulaire trop avancée… Il faut savoir que les orthodontistes, les chirurgiens voient de plus en plus ces cas, comme moi, de « classe 3 » en langage chirurgical… Ces cas peuvent causer des problèmes plus importants chez l’adolescente, car elle peut avoir des déchaussements de dents lors d’une grossesse. Ils opèrent avec les bagues, mais ce sont des bagues avec crochets, car après l’opération il faudra mettre des élastiques sur chaque dent la nuit pendant six semaines (lire : A quoi servent les élastiques ?) et pendant deux semaines parler les dents serrées. La guérison de l’os dur six semaines c’est pour ça que généralement ils font ça pendant les vacances d’été. Pour ma part je me ferai opérée l’été 2014.

Bon soin dentaire et courage !

Marine – 16 ans – Suivez-la sur Twitter ! @Mmarineeee