Archives de catégorie : Questions

Qu’est-ce qu’un disjoncteur ?

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (34 votes, moyenne : 3,65 sur 5)

L’appareil à bagues est sans doute l’appareil dentaire le plus connu, mais il en existe bien d’autres en orthodontie. Le disjoncteur maxillaire est l’un d’eux. Celui-ci est souvent utilisé avant de porter des bagues justement. Le disjoncteur est un appareil d’expansion palatine qui prend sa place sur le palais. Il est fixé aux dents par le biais de bagues qui entourent complètement les dents et ne peut pas être enlevé comme on le souhaite. Cela a pour avantage qu’il est efficace 24h/24 ! Autre particularité, le patient doit, dans la plupart des cas, l’activer chaque jour contrairement au Quad Helix (lire : Qu’est-ce qu’un Quad Helix ?).

A quoi sert le disjoncteur ?

Le disjoncteur maxillaire est destiné aux personnes qui possèdent un palais trop étroit et sert donc à l’agrandir, à l’élargir. Le maxillaire (la mâchoire supérieure) doit le plus souvent être élargi quand un enfant respire constamment par la bouche ou a sucé son pouce. Les palais étroits sont de plus en plus présents dans la population. Le disjoncteur permet donc d’agrandir le palais tout en douceur. Le disjoncteur doit être activé régulièrement, le plus souvent, chaque jour par le patient. Celui-ci doit alors insérer une clé dans l’appareil puis tourné. Le fait de tourner va agrandir l’appareil et donc le palais. A chaque fois que vous ferez cela vous activerez l’appareil de 0,25 millimètre environ. Grace à cet appareil l’orthodontiste peut agrandir votre palais de plus d’un centimètre !

Attention il ne faut surtout pas oublier d’activer son appareil régulièrement afin de ne pas avoir de douleur et que l’élargissement du palais se fasse dans les meilleures conditions.

Le disjoncteur est installé

Le disjoncteur est installé

Qu’est-ce que le tourisme dentaire ?

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (4 votes, moyenne : 4,75 sur 5)

Depuis quelques années le tourisme dentaire est en vrai expansion en France et en Europe. Le principe est de partir pour un certain temps à l’étranger non pas pour profiter d’un tourisme traditionnel, mais pour profiter de se faire soigner. Notamment se faire soigner à des prix bien plus compétitifs. Face à la montée des prix, parfois exorbitant, de certains soins, les implants par exemple, le fait d’aller se faire soigner dans des cliniques médicales étrangères peut-être une bonne idée pour le porte monnaie. En effet, certaines interventions, la pose d’un implant et d’une couronne par exemple, peuvent couter jusqu’à 2 000€ en France, la sécurité sociale ne remboursent que 75,25€ pour cet acte.

En 2012 on constate que plus de 25 000 français sont allés se faire soigner dans des paradis dentaires à des cout moins élevé qu’en France. La Hongrie, le Maroc, l’Espagne,… Il y a le choix, l’Espagne étant l’une des destinations les plus appréciées des français pour le tourisme dentaire. Le tourisme dentaire à Barcelona, par exemple, est peut-être une façon séduisante d’aborder de lourds soins dentaire. L’orthodontie, quant à elle, est une technique de longue durée et n’est donc pas vraiment envisageable dans ce que l’on entend par le « tourisme dentaire ». En effet de nombreux rendez-vous régulier sont nécessaire au bon déroulement du traitement (lire : Les rendez-vous d’ajustement). Cela voudrait donc dire, devoir aller en Hongrie tous les mois ou tous les deux mois. Mieux vaut donc trouver un orthodontiste proche de chez soi !

Les économies peuvent être très importante pour des soins tout à fait similaire à ceux pratiqués dans l’hexagone, mais on ne préviendra jamais assez sur le fait de bien se renseigner à propos des cliniques où l’on envisage de se faire soigner afin de minimiser les arnaques, etc. Le conseil que l’on peut donner est de chercher des avis sur les cliniques en question, quitte même à contacter personnellement d’anciens patients pour pouvoir se faire une idées de leurs séjours et qualité de soin.

Nous ne savons pas si le tourisme dentaire est apprécié comme une menace par les praticiens, quoi qu’il en soit on constate un hausse importante de cette pratique parmi les patients.

Blanchiment des dents : avant ou après l’appareil dentaire ?

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (10 votes, moyenne : 4,80 sur 5)

Le blanchiment des dents est une technique de plus en plus utilisé pour redonner facilement de l’éclat à un sourire un peu terne. Des dents jaunes ou un peu sombres peuvent être un complexe chez certaines personnes. Si vous envisagez de porter un appareil dentaire, il est conseillé d’attendre la fin de votre traitement, ou en tout cas attendre d’enlever vos bagues, avant de réaliser un blanchiment (lire : Combien de temps doit on porter un appareil dentaire ?). En effet, de tout évidences, le traitement orthodontique fera bouger vos dents vers leurs emplacements idéals, c’est alors que certaines surfaces de dents qui n’étaient pas visible le deviendront. Après la fin du port des bagues, des différences de teintes pourrons être observé si un blanchiment a déjà eu lieu. Vous serez à nouveau obligé de blanchir vos dents pour un résultat idéal, sans double teinte.

Notez que les résultats du blanchiment ne sont pas permanent, comme peuvent l’être ceux de l’orthodontie. Vous devrez périodiquement recommencer l’opération pour garder la teinte souhaitée. Sur le long terme les effets du blanchiment, qui peuvent être néfastes, sont encore mal connu. Le blanchiment est très rarement pris en charge par les mutuelles (lire : Quelques conseils pour comparer les mutuelles).

Il est conseillé de faire un blanchiment des dents après le traitement orthodontique.

Il est conseillé de faire un blanchiment des dents après le traitement orthodontique.

Qu’est-ce qu’une malocclusion dentaire ?

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (3 votes, moyenne : 3,67 sur 5)

L’occlusion fait référence à la relation entre les dents lorsque les mâchoires sont fermées. Cette relation est dites « normale » ou « idéale » lorsque la relation entre chaque dent est normale. Lorsque l’occlusion d’un individu n’est pas normale on parle de malocclusion. Toutes déviations entre une ou plusieurs dents et/ou entre les mâchoires sont considérés comme des malocclusions.

Les malocclusions les plus courantes sont des dents de travers, des dents trop en avant, trop en arrière, des dents chevauchées ou alors qui ne se touchent pas lorsque la bouche est fermée, etc. Une mauvaise relation entre les deux mâchoires sont des malocclusions moins courante et plus difficile à traiter. Ces malocclusions peuvent être gênante pour le patient dans la mesure ou toutes les fonctions de la mâchoire peuvent ne plus être offerte.

A ce jour quasiment toutes les malocclusions sont traitables en orthodontie, certaines sont plus longues à traiter que d’autre (lire : Combien de temps dure un traitement orthodontique ?), mais en général l’orthodontiste pourra vous proposer un traitement qui répondra à vos attentes.

Des dents de travers sont une malocclusion.

Des dents de travers sont une malocclusion.